le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > cinéma > un sueño despierto, film >  
 
Un sueño despierto, film

[présentation]  [photos]

 


réalisation Christophe Haleb • image Alain Trompette • son et musique originale Benoist Bouvot • montage Sylvain Piot • étalonnage numérique Erwant Poirier • mixage son Boris Darley traduction Carmen Arza Hidalgo • production et administration Géraldine Humeau

Un sueño despierto , documentaire expérimental, est constitué de trois épisodes de trente minutes environ chacun. Ce rêve éveillé agit comme une invitation au voyage. Loin des clichés touristiques et de la vision exotique généralement associée à la Caraïbe, les images nous font circuler dans La Havane à travers une architecture du 20e siècle, dans une ville en mouvement, avec une attention toute spécifique dans la tension entre des individus et des lieux porteurs de traces mémorielles.

Dans ce moment clef de l’histoire cubaine, j’ai souhaité dialoguer avec des danseurs et de jeunes chorégraphes pour tisser plusieurs portraits sensibles d’artistes indépendants vivant à Cuba avec lesquels j’ai eu la chance d’échanger et de travailler sur différents projets chorégraphiques réalisés ces quatre dernières années. Chacun des épisodes du film nous interroge sur le regard que l’on porte sur une génération, sur le sens d’une révolution, d’un héritage. Elle nous regarde et ça nous regarde. Elle nous parle d’un monde en transition, d’une danse possible à travers les vestiges d’une époque, de transmission, d’influences, de ses attentes et aspirations. La danse est dans le mouvement du film, dans la recherche et l’invention d’une forme ouverte, dans la manière de se toucher et d’être touché, de marcher, de s’aimer, d’être enfermé et d’ouvrir, de libérer le mouvement, humblement, avec la poésie. J’ai cherché un déplacement du regard sur la relation film – caméra – chorégraphie. La danse a tout à voir avec le cinéma. Ceci est mon premier film.

Christophe Haleb

 

Les danseurs accompagnés par Christophe Haleb développent une bouleversante poésie, où la chair, sensuelle, vibre au vif d’un devenir. Difficile à situer entre cinéma du réel et film de danse, Un sueño despierto invente ce que pourrait être, étrangement, une danse de l’in situ pour l’écran.

Gérard Mayen - Danser Canal Historique.

 


 

DIFFUSIONS :

 

production LA ZOUZE - cie Christophe Haleb. avec le soutien de l’Institut Français et de la Région Provence Alpes-Côte-d’Azur, ainsi que de la Cinéfabrique - Ecole nationale supérieure de Cinéma et Multimédia en Rhône-Alpes.

LA ZOUZE - cie Christophe Haleb est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication - Drac Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Ville de Marseille et subventionnée par le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Conseil général des Bouches-du-Rhône. Remerciements à Noël Bonilla et Odwen Beovides González pour avoir rendu possible cette coopération artis- tique Franco Cubaine, l’ISA - Instituto Superior de Arte, la ENA - Escuela Nacional de Artes et le festival Impul- sos - Encuentros de jóvenes coreógrafos pour avoir favorisé le dialogue et l’échange avec les étudiants et les artistes professionnels cubains, Françoise Cochaud et Philippe Murcia de l’Ambassade de France à Cuba pour leur soutien au développement de la danse à Cuba, Marc De Lehelle d’Affroux et l’Alliance Française de La Havane pour leur apport logistique, Sophie Imbert et Claude Mouriéras pour leur accompagnement et support en post-production, Wendy Guerra pour avoir écrit le livre Mère Cuba, Bénédicte Cazauran, Blanche Guichou, Laurent Didier, Géraldine Humeau, pour leur regard constructif et toute l’équipe du tournage pour son engagement artistique et humain dans cette belle aventure.

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.12.2017