le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > jean gaudin >  
 
Jean Gaudin
Compagnie Jean Gaudin

[présentation] [spectacles]
[photos] >web
 

 


Après avoir croisé le chemin de Solange et Jean Golovine, Bidat-Dillière, Maurice Béjart, Carolyn Carlson et Peter Goss, Jean Gaudin présente en 1978 sa première création chorégraphique à Bagnolet et décide de créer sa compagnie l’année suivante.
Dès ses premières pièces, deux lignes marquent son travail : l’attrait des lieux hors normes (le terrain vague et l’usine de Pali-Kao, la plâtrerie de Rosny-sous-Bois, les Aliscamps d’Arles, le studio 77...) et sa volonté indéfectible de raconter les êtres humains, avec humour, gravité parfois. Désir qui ne se dément pas avec le temps.
Son travail de chorégraphe l’amène aussi à favoriser les échanges entre langages artistiques : il coopère étroitement avec des musiciens et compositeur ; il développe une collaboration fidèle avec le vidéaste Marc Guérini ou le plasticien Eric Duyckaerts, il participe à des créations dramatiques ou lyriques : "Un mois à la campagne" (1995), "L’éveil du printemps" (1997), "Yvonne, princesse de Bourgogne" (1998), "Werther" (2006) mises en scène par Yves Beaunesne, et "Samson" (1999), opéra mis en scène par Jean Lacornerie et dirigé par Ton Koopman.
A ce jour, Jean Gaudin a signé plus de 25 créations et 12 vidéos danse. Sa prochaine pièce, fluXS.2, poursuivra cette irrésistible quête de l’autre, ludique autant que sensible et profonde. Pour cela, le chorégraphe a fait appel en sus de ses fidèles collaborateurs que sont Marc Piéra au son, Dominique Mabileau à la lumière ou Philippe Marioge à la scénographie, à une équipe de jeunes dessinateurs-animateurs de personnages virtuels de la société Dark Prince Production.
Parallèlement, le projet de Jean Gaudin a également toujours manifesté le souci de la relation au public. En 1988 et 1989, Jean Gaudin concrétise ainsi à Lille une des premières résidences chorégraphiques en région. Depuis, la compagnie a mené de nombreuses résidences-mission ou de création.
De 2001 à 2004, sa compagnie s’installe à Nanterre et développe la première résidence artistique dans une Université (Paris X-Nanterre). En 2007, le chorégraphe emmènera son équipe au théâtre Pôle Sud de Strasbourg pour une année.

 

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.10.2016