le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > saburo teshigawara >  
 
Saburo Teshigawara
Karas

[présentation] [événements]
[photos] >web
 

 


Originaire de Tokyo, Saburo Teshigawara entame sa carrière de chorégraphe en 1981, après avoir étudié les arts plastiques et la danse classique. En 1985, il fonde Karas avec la danseuse Kei Miyata. Depuis, la compagnie Karas est régulièrement invitée en Europe, Asie et Amérique du Nord. Outre ses créations en solo et pour Karas, il chorégraphie pour d’autres grandes compagnies. De 1994 à 1995, il crée pour le Ballet de Francfort White Clouds Under the Heels Part I et Part II. Il signe sa version du Sacre du Printemps pour le Ballet National de Bavière en 1999, crée Modulation pour le Nederlands Dans Theater en 2000, Para-Dice pour le Ballet du Grand Théâtre de Genève en 2002 et AIR pour le Ballet de l’Opéra de Paris en 2003.
Saburo Teshigawara s’intéresse également aux différentes formes d’arts visuels. Dans chacune de ses créations, il conçoit l’œuvre dans sa globalité, aussi bien les costumes, les éclairages, le dispositif scénique que la chorégraphie. Parallèlement il crée des installations (dernièrement Light Behind Light, 2004), réalise des vidéos (dont le remarqué T-City en 1993), participe à des films et met en scène l’opéra Turandot de Puccini en 1999. Son intérêt pour la musique et ses recherches sur l’espace l’ont conduit à monter des œuvres in situ. Ainsi en 1995, il créé Noiject, association de noise (bruit) et object (objet) dans un entrepôt désaffecté, puis In:Edit (1996), dans une centrale électrique. En 1999, il présente Triad à la Hayward Gallery et plus récemment Oxygen (2002), une pièce se déroulant dans un marché à bétail. En 2003, il crée Green mettant en scène des danseurs, le groupe anglais SAND, et des animaux vivants. Pour Lille 2004, il crée Prelude for Dawn, l’aboutissement d’une année de travail d’ateliers avec des étudiants handicapés. Depuis 2006, il enseigne la théorie du mouvement à la Rikkyo University au Japon. Il dirige également des ateliers permanents au studio de Karas à Tokyo, dans lesquels il encourage et inspire de nombreux jeunes danseurs. En 1985, il lance à Londres, un projet pédagogique appelé S.T.E.P. (Saburo Teshigawara Education Project).
Saburo Teshigawara a reçu de nombreux prix, dont le “Prix de l’innovation’ au Concours de Bagnolet (1986) pour Kaze no sentan, le Japan Festival Fund Award au Royaume Uni (1998) pour le projet S.T.E.P., le Dance Critic Award et le Nimura Dance Award au Japon pour Raj Packet (2000), et l’Asahi Performing Arts Award au Japon pour Luminous (2001) et Raj Packet (2002).

 

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.10.2016