le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > julyen hamilton > spectacles > marseille days >  
 
Marseille Days

[présentation]  [texte] [vidéo]

 


Conception, danse, textes et vidéo : Julyen Hamilton Lumière et vidéo : Svante Grogarn
 

Marseille Days est un solo conçu en étroite collaboration avec le designer lumière suédois Svante Grogarn.
 

Dans mes soli, je travaille avec l’idée que le texte, la lumière et la danse peuvent s’entrelacer naturellement pour créer une matière à la fois poétique et théâtrale.
 

Ces dix dernières années, j’ai dansé 200 soli qui exploraient le processus de composition instantanée, dont un grand nombre avec Svante Grogarn. Svante crée et travaille les lumières d’une manière très personnelle ; son travail est à la fois graphique et émotif et, étant aussi metteur en scène, il le fait avec un sens aigu et très fin du timing.
Le résultat de notre partenariat a été vu dans des espaces, des lieux de spectacles et des pays très différents.
 

Marseille Days va plus loin, car la pièce inclut l’utilisation de la vidéo, à la fois comme source lumière et comme élément narratif. Une partie du matériel vidéo sera collecté sur place, à Marseille, et fournit un élément nouveau au thème principal de la pièce qui traite de portraits et de vies.
 

Le corps comme base et source de créativité qui demande à prendre forme dans le mouvement (action et danse) et le son (chanson, mot et texte).
Le corps comme le lieu où nous vivons (donné genétiquement) et d’où nous percevons et où par conséquent nous nous développons individuellement, socialement et spirituellement.
 

Avec Svante, nous utilisons le processus de l’improvisation au moment du spectacle pour accéder à la connexion juste entre le passé (nos expériences), le présent (ici et maintenant) et le futur (par l’intuition, qui relie naturellement le moment présent au moment suivant).
 

Le spectacle est comme une salle de travail, une étude, un studio, un champ piqué de considérations et de réflexions sur l’individu comme entité solitaire et l’individu dans son appartenance à une société et à un monde.
 

Des portraits pris de la vie « réelle »
Des portraits imaginés et projetés
Des portraits comme idéaux
Des portraits comme des fuites
Des portraits comme un abri d’autoportraits
Des portraits comme de l’élémentaire, de l’unitaire
Dans un contexte de multitude.

Julyen Hamilton,
Fontcoberta, décembre 2004


du 8 au 12 mars 2005 à la Friche la Belle de Mai, salle Seita


 

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.10.2016