le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > groupe dunes > spectacles > sur le toit à l’heure creuse... penser un espace où le temps miroiterait. >  
 
Sur le toit à l’heure creuse... penser un espace où le temps miroiterait.

[présentation] 

 


conception et réalisation Madeleine Chiche et Bernard Misrachi pour le végétal Rémi Duthoit direction technique Bruno Faucher régie numérique Luccio Stiz

 
et aussi... quatre invitations exceptionnelles sur réservation téléphonique au 04 91 50 00 19

... s’éveiller avec la ville à la lumière de l’aube
dimanche 22 mai de 6h à 8h du matin

... partager les impromptus [lectures, conversations, performances] avec les invités surprise du groupedunes
jeudi 26, vendredi 27, samedi 28 mai à 20h

 
Là haut, sur le toit, tout semble excessif : les dimensions, le vide, l’aridité, le silence, le vent, la pluie, la chaleur…
Pourtant cette esplanade de 8000 m2 en plein ciel, à la géographie puissante et instable, c’est aussi du temps, de l’espace, de l’air, un état du corps.
Attention ! Lieu sensible… en devenir.
Son existence est presque insolente par les temps qui courent, qui se précipitent même à vouloir remplir, aménager, organiser, rassembler les foules, faire événement.
 

Ce toit est, aujourd’hui, notre atelier. Par intermittence, entre d’autres projets, nous travaillons avec les moyens du bord et une certaine détermination à préparer une prochaine installation à l’ère 2013.
Dire ce que nous allons faire nous semble présomptueux. Et si nous ne faisions pas ce que nous avons dit ? D’autant que ce qui nous plait ici, c’est l’imprévisible, l’aléa et un certain caractère d’indéfinition.
Joyeusement et discrètement parce qu’il faut du temps pour construire des relations, nous constituons un réseau « d’amis » in situ qui nous aident à apprivoiser ce site.

- Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ? dit le Petit prince.

- C’est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie « créer des liens… » *
Un peu comme des archéologues à la recherche d’indices inattendus, nous tentons de mettre à jour les dynamiques contradictoires à l’œuvre sur cette grande scène ouverte (voir plus haut) - ce qui l’agite et ce qui s’agite autour d’elle - convaincus pour paraphraser un autre ami, Richard Baquié, « qu’ici est un endroit ».
 
En juin 2011, les grands travaux commencent à la Friche. C’est réjouissant pour les usagers, cette expérience du changement provoquée par une nouvelle structuration de l’espace où il faudra éprouver d’autres façons de se mouvoir et d’autres articulations entre les lieux, les choses, les gens… Événement en creux à suivre…
Le toit est pris dans ce chambardement et nous avons eu envie de marquer l’ouverture de ce chantier en invitant à une déambulation nocturne avant transformation.
Madeleine Chiche, Bernard Misrachi
 
* cette citation nous a été soufflée par Fabrice Pincin lors d’une conversation



du samedi 21 au samedi 28 mai 2011, de 20h30 à 22h30 (sf dimanche 22 mai)
dans le cadre de LA FRICHE DEDANS/DEHORS, COMME ON NE LA VERRA PLUS En co-production avec Système Friche Théâtre

 

production groupedunes Avec le soutien de Système Friche Théâtre et marseille objectif DansE
Installation, dans le cadre du projet D’ici là 2009-2013 et au-delà !

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.12.2017