le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > trisha brown > spectacles > early works >  
 
Early Works

[présentation]  [photos]

 


Dossier de presse à consulter et télécharger dans l’onglet [texte]
 

Trisha Brown et marseille objectif DansE
 

Il y a exactement 20 ans [à quelques jours près], nous invitions Trisha Brown pour la première fois à Marseille, avec 6 pièces majeures, inscrites encore aujourd’hui au répertoire de la compagnie et reprises cet automne au Théâtre de la Ville et à l’Opéra Garnier/Paris, à la Biennale de Charleroi/Bruxelles, à l’ADC/Genève, l’Arsenal/Metz, Londres, Berlin....]
Pour cette année “capitale” que nous avons placée sous l’égide de la performance, et pour inaugurer le nouveau Théâtre Joliette-Minoterie, il nous est apparu évident d’inviter ces Early works, constitués d’une sélection de performances que Trisha Brown a créées à la fin des années 60, début des années 70.
Ces œuvres sont les fondements de l’art de celle qui se fit connaitre par ses multiples expérimentations menées à New York, loin des lieux scéniques traditionnels, auxquels d’ailleurs, la communauté d’artistes dont elle faisait partie au sein du Judson [Yvonne Rainer, Steve Paxton, Simone Forti, Deborah Hay, Meredith Monk, David Gordon...] n’avait pas accès. Elle se lance alors à Soho, à la conquête des toits, des façades, des lofts, des parcs, des jardins, du fleuve...
Au-delà, ces pièces emblématiques mettent en jeu, à travers des structures complexes, son travail sur la gravité, sur l’espace, sa recherche incessante sur le mouvement pur, débarrassé de tout aspect ornemental ou héroïque.
 

L’un des enjeux des premières performances de Trisha Brown, au début des années 1970, était de créer un mouvement pur — neutre, libre d’associations, sans but, sans orientation pantomimique. Procédant à une règle généralement simple et à ses adaptations, ses premiers travaux développent des structures complexes, des séquences de déplacements qui saisissent le corps comme une sculpture cinétique se déplaçant dans l’espace. Les Early Works de Trisha Brown proposent une nouvelle rencontre sélective avec des œuvres emblématiques de l’histoire de la danse.
 
Sélection de Early Works
 
Group Primary Accumulation with Movers (1973)
Pièce créée au Spring Dance Festival, McGraw-Hill Building, New York, 16 mai 1973
Interprètes originaux : Trisha Brown, Carmen Beuchat, Caroline Goddenn, Sylvia Palacios ; porteurs : Douglas Dunn et David Gordon
4 danseurs
Durée : 15 minutes environ
Son : ambiant
Face au public, 4 danseurs se tiennent en ligne les uns derrière les autres, à égale distance et exécutent les mêmes mouvements simultanément. Après un tour complet sur eux-même, ils répètent la même séquence 3 fois. Tandis que des danseurs entrent en scène et les déplacent, les séparent, les réunissent, la structure du mouvement original se modifie inévitablement.
 

Accumulation and Accumulation Duet (1971)
Pièce créée à l’Université de New York, New York, 22 octobre 1971
Interprète originale : Trisha Brown
1-2 danseurs
Durée : 4 minutes environ
Son : The Greatful Dead, “Uncle John’s Band”
Ce solo légendaire est basé sur un procédé très simple qui consiste à additionner un mouvement à un autre, constituant une séquence répétée et à la fin de laquelle s’enchaîne un nouveau mouvement aussitôt intégré, etc.
 

Sticks II (1973)
2 danseurs
Durée : de 3 à 5 minutes
Son : indications verbales
Deux danseurs avec des bâtons alignés, dont les extrémités se touchent. Ils se font face puis s’éloignent l’un de l’autre.
 

Leaning Duets (1970)
Pièce créée aux environs du 80 Wooster Street, New York, 18 avril 1970
Interprètes originaux : Trisha Brown, Jared Bark, Carmen Beuchat, Ben Dolphin, Caroline Goodden, Richard Nonas, Patsy Novell, Lincoln Scott, Kei Takei, Unknown
Danseurs : 3 à 4 couples
Durée : 3 minutes environs
Son : indications verbales concernant l’équilibre, et en cas de danger imminent
Trois à quatre couples, les pieds accolés, se tenant la main, bras tendus horizontalement, les corps pour l’un penché à droite pour l’autre penché à gauche. Les partenaires choisissent une direction et avancent dans cette direction : les pieds doivent toujours rester en contact et l’équilibre précaire maintenu. Les couples peuvent interagir.
 

Figure 8 (1974)
Pièce créée au Contemporanea Festival, Rome, 2 janvier 1974
Interprètes originaux : Carmen Bauchat, Trisha Brown, Caroline Goodden, Sylvia Whitman
8 danseurs
durée : 2 minutes
son : métronome
En ligne, comme des hôtesses de l’air donnant les consignes de sécurité dans un avion. Les yeux fermés. Les bras formant un arc jusqu’au haut de la tête répétant les mêmes gestes cadencés montant et descendant dans un mouvement de balancier.
 

Corners Duet - section from Line Up (1976 )
2 danseurs
durée : 3 minutes environ
son : ambiant



mardi 12 et mercredi 13 novembre | 19h et 21h30 | théâtre Joliette-Minoterie
chorégraphie Trisha Brown danseurs Neal Beasley, Cecily Campbell, Tara Lorenzen, Megan Madorin, Tamara Riewe, Jamie Scott, Stuart Shugg, Nicholas Strafaccia, Samuel Wentz

 

partenariat marseille objectif DansE | théâtre Joliette-Minoterie, scène conventionnée pour les expressions contemporaines
avec le soutien du Consulat Général des Etats-Unis d’Amérique
dans le cadre de l’art de la performance, un projet marseille objectif DansE, en coproduction avec Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.10.2016