le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > geneviève sorin > spectacles > les singulières >  
 
Les Singulières

[présentation]  [photos]

 


ANNULATION DES 48H CHRONO EN RAISON DE MOUVEMENTS SOCIAUX
 

« Les Singulières s’élabore autour de deux axes :
Le premier se situe dans le prolongement direct de l’aventure que la compagnie a mené sur toute l’année 2013 de Hep !... Garçon ! à Garçon, s’il vous plaît !. Il naît de la plasticité intrinsèque du propos initial à décliner les différents potentiels d’adaptation de l’écriture chorégraphique et en éprouver ainsi les différents sens, les différents champs de vision.
Le deuxième est de se saisir de la dynamique qu’il a initié au sein de la compagnie, pour rencontrer croiser et confronter les langages pluriels de ses deux interprètes chorégraphes féminines en les invitant à y inscrire leur propre sensibilité artistique et leur regard de jeunes femmes créatrices de maintenant et d’ici à travers deux formes courtes. Polyphonie chorégraphique à trois voix - Léa Canu-Ginoux, Marjorie d’Amora et Geneviève Sorin -, trois signatures se conjuguent au féminin présent pour dessiner des « Soirées Singulières » propres à chaque espace, chaque lieu, chaque contexte et circonstance rencontrés. « Soirées Singulières », des parcours dansés pour dire et éclairer l’instant de différentes strates d’expériences et de vécus. »

Geneviève Sorin, sept 2013

 

hep ! garçon ! | samedi 28 et dimanche 29 juin | 14h30
chorégraphie Geneviève Sorin danse Marjorie D’Amora et Gatinho contrebasse et création sonore Bastien Boni fado, guitare et voix Guida Bastos durée 40’
 

Une performance chorégraphique pour un couple de danseurs, deux musiciens, une bande sonore, un café et ses clients… Une proposition légère et mobile, une formation décalée pour donner des respirations dans la ville.
Hep ! Garçon ! est le bout d’une aventure qui a choisi de déplacer l’acte de création en dehors des espaces scéniques. C’est sur des places, dans des écoles, des usines, sur des marchés, dans des cafés que les quatres interprètes éprouvent leur danse en contact direct avec le public. C’est dans le vif de ces rencontres aléatoires que s’écrit la chorégraphie de Geneviève Sorin.
L’action se situe dans un café ou tout autre espace public où la relation à l’autre est possible par l’intimité paradoxale que l’on peut s’inventer dans l’instant. Le thème majeur est la rencontre, ce moment où deux ou plusieurs personnes se réunissent en un endroit particulier.
 

empreinte | samedi 28 et dimanche 29 juin
chorégraphie et danse Marjorie D’Amora musique Marylin Manson durée 6’
 

Avec le solo Empreinte, Marjorie d’Amora affirme une écriture chorégraphique très personnelle, dynamique et poétique qui met en scène un personnage, figure féminine, toute de fougue, d’élans et de contrastes. Elle signe là une courte pièce pour dire son engagement artistique, qu’elle souhaite porter sur les thèmes et questions de fond actuels de la société tels que la femme, l’enfermement, la dualité…
Ce court solo propose un combat mené avec force et handicap. L’empreinte, comme une marque du passé qui ressurgit. Marjorie D’Amora nous laisse la signature d’un souvenir intemporel.
Mêlant la force et l’affirmation d’un rock revendicatif, elle réussit à créer un décalage harmonique mêlant souplesse, sensualité et précision jusqu’à la pointe de son talon.



samedi 28 et dimanche 29 juin | dans le cadre de 48H CHRONO | ANNULE


 

production Compagnie Geneviève Sorin/association MEAARI coproduction Théâtre des Bernardines, marseille objectif DansE, SCIC-Friche La Belle de Mai résidences de création Station Alexandre, Lycée Thiers, Brasserie Le Jardin des Délices, La Gare Franche

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.10.2016