le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > laurent pichaud > spectacles > domaine nomade >  
 
domaine nomade

[présentation] 

 


domaine nomade
conception et interprétation Laurent Pichaud et Julie Perrin
 

« La seule chose dont on est sûr, c’est que l’expérience que chacun a d’un lieu s’invente dans l’espace-temps d’un vécu singulier. Certes, on pourra tous constater qu’il y a un banc sur le toit de la Friche la Belle de Mai. Pourtant, à partir de là, le panorama peut se déformer ou reformer à loisir, sous l’effet d’une pratique de l’imagination et du sensible qui fait du lieu un décor, une scène, un habitat ou un tympan. Le domaine nomade que nous proposons expérimentera une telle traversée. »


 
Laurent Pichaud est chorégraphe et interprète. Ses derniers projets, pensés à même un lieu, cherchent à écrire des états d’« être spectateur » différenciés selon les sites investis, à travers l’utilisation de matériaux chorégraphiques et plastiques spécifiques. Depuis 2001, sa démarche in situ a traversé différentes approches – « faire voir » par la danse, pratiquer du lieu, s’adresser à l’habitant chez le spectateur, faire de l’in situ dans un théâtre, chorégraphier la présence des spectateurs… – qui tendent aujourd’hui à se superposer.
 
Julie Perrin est enseignante-chercheuse au département danse de l’université Paris 8 Saint-Denis.
Ses recherches portent sur la danse contemporaine à partir de 1950 aux États-Unis et en France, en particulier sur la spatialité en danse. Elle travaille actuellement sur la danse en situation (hors la scène, contexte urbain, paysage).
Elle est l’auteure de Figures de l’attention. Cinq essais sur la spatialité en danse (Les presses du réel, 2012).
 

domaine nomade a été créé du 1 au 10 octobre 2012, dans le cadre du programme ]domaines[ au centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon (CCNMLR) s’inscrivant dans la saison Montpellier danse. Cette pièce faisait se succéder une série d’expériences d’états d’« être spectateur » différents – forme spectaculaires traditionnelles ou décalées, consignes participatives, mini-conférence, vidéo-projection, repas pris en commun, etc. – tout au long d’un scénario de 2h30, autour et dans les bâtiments du CCNMLR.



vendredi 17 octobre à 18h30 et 22h30 | toit-terrasse friche la belle de mai


 

une proposition du groupedunes dans le cadre de leur installation De cet endroit, paroles d’architecture en partenariat avec le Réseau des Maisons de l’Architecture et marseille objectif DansE

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.10.2016