le projet la saison professionnels liens
  saisons personnalités spectacles événements chantiers conférences cinéma stages  
 
     
       centre de ressources > personnalités > eva meyer-keller > spectacles > death is certain - 48h chrono : la friche est berlin ! >  
 
Death is certain - 48h Chrono : La friche est Berlin !

[présentation]  [photos]

 


conception Eva Meyer-Keller artiste-performer Irina Müller production Eva Meyer-Keller organisation Alexandra Wellensiek
 
durée 35’
 

Les cerises ont une peau tendre, de la viande et une sorte d’os à l’intérieur. Leur jus est rouge comme le sang. Quand vous les traitez comme les humains traitent parfois d’autres humains, alors elles deviennent des humains ou au moins des objets animés, qui vous invitent à vous identifier avec elles. Pensez aux contes de fées, dans lesquels, parfois, les objets s’animent et deviennent ainsi un lieu de projection pour vos propres expériences et rêves.
 
Pour la performance Death is Certain, Eva Meyer-Keller a fait en sorte que les cerises soient les protagonistes. Les queues ont été ôtées, mais les fruits ne sont ni lavés ni dénoyautés : en revanche, on les tue. Eva Meyer-Keller s’en occupe, à la main, de telle façon que le quotidien devient quelque chose de brutal.
Le spectateur se souvient alors de scènes de mort dans les films, mais aussi de la réalité des exécutions, de la façon dont elles surviennent réellement : les expériences individuelles et collectives s’associent face à cette mort sucrée sur la table de cuisine.
 

" [… ] Par le biais de ces petites mises en scène agencées comme des rituels à la fois sinistres et ludiques, la performeuse berlinoise crée un langage métaphorique permettant d’échapper à toute tentative de modélisation des corps et de formalisme de la représentation artistique. Elle construit peu à peu un espace hypnotique où l’imaginaire l’emporte sur une réalité que nul ne pourrait affronter, celle de la mise à mort, rejoignant en cela les saynètes parfois cruelles des jeux enfantins. Death is certain s’inscrit entre le Body Art et la féerie sombre et légère du conte de fée. Du Body Art tels que pratiqués par Gina Pane, Michel Journiac ou les Actionnistes viennois, Eva Meyer Keller s’en approprie la symbolique organique pour explorer les territoires du refoulé et de la régression comme le lieu d’une expérience cathartique avec le public : expérience qui frôle avec humour et légèreté, comme pour mieux les purger, les heures sombres de notre histoire. Du conte de fée, elle emprunte avec une feinte innocence les gestes du bourreau là où ils condensent les images les plus effrayantes de notre inconscient collectif et la mise à mort là où elle a valeur d’exutoire et de pratique initiatrice.
 
Alexandra Baudelot, 22 avril 2004, Le petit monde féerique de l’art, extrait, mouvement.net



samedi 13 juin 2015 à 13h et 18h | studio | friche la belle de mai
 
dans le cadre de la 4ème édition des 48h CHRONO
programme complet

 

avec le soutien de Vooruit Gent, Stuk Leuven
remerciements Alexandra Bachzetsis, Juan Dominguez, Mette Edwardsen, Cuqui Jerez, Martin Nachbar, Rico Repotente

 

 

 
   
 

marseille objectif DansE : Friche la Belle de Mai 41 rue Jobin - 13331 Marseille cedex 3 - 33[0]4 95 04 96 42 - info@marseille-objectif-danse.org

>

> dernière mise à jour : 02.12.2017